publié le Nature, Terroir

Le Rucher du Marcassin

Processed with VSCO with al3 preset
Justine
Justine RYBICKI Exploratrice 2.0

Un miel ardennais comme on les aime… « Le Rucher du Marcassin »

Le rucher du marcassin, c’est une ferme apicole ardennaise basée à Seraincourt. Le miel qui y est produit est labellisé Agriculture Biologique et une multitude de produits dérivés y sont fabriqués : on les appelle les “produits ruchers”.

A la ferme, vous trouverez une boutique où acheter le fameux nectar doré sous toutes ses formes (miel, pollen, gelée royale, propolis…) mais aussi de l’hydromel, du pain d’épices, des bougies de cire, des bonbons, de la pâte à tartiner… et même du savon ! Le tout fabriqué dans les Ardennes.

 

Mais le métier d’apiculteur, en quoi ça consiste ? Caroline et Thierry nous en disent un peu plus… 

« L’apiculture, branche de l’agriculture qui consiste à l’élevage d’abeilles en vue de récolter les produits apicoles, serait bien difficile sans l’organisation des colonies dans les ruches. Autrefois les ruches étaient des poteries, paniers en osier, troncs d’arbres ou de simples boîtes.

 

 

La ruche

Désormais la ruche est un abri de bois de pin ou de sapin, contenant des cadres amovibles de cires alvéolés renfermant les trésors de l’essaim. Elle se compose dans tous les cas d’un corps reposant sur un fond en bois ou aéré et refermé par un toit de bois ou inox. Le corps est l’organe vital de la ruche. Ces cadres abritent la reine et la majorité de la colonie. La reine y pond les œufs et les abeilles y stockent le miel et le pollen nécessaire pour l’hivernage et leurs survies. (…)

 

Le rucher

Que ce soit en ville, en plaine, en forêt ou en montagne, l’apiculteur va placer son rucher dans un endroit offrant une source de nectar ou miellat et d’eau pendant toute la saison. Si ce n’est pas le cas, l’apiculteur va transhumer ses ruches en fonction de la floraison du milieu. Cette transhumance peut  lui permettre également d’offrir à sa clientèle une gamme de miels monofloraux. Par exemple, pour le miel d’acacia, l’apiculteur place ses ruches proche d’une source importante de fleur d’acacia et va récolter le miel dès que la floraison se termine. Ensuite, il peut déplacer son rucher sur une zone de tilleul pour faire du miel de tilleul. L’apiculteur peut également disposer de plusieurs ruchers.

 

Les outils

Depuis le néolithique, l’homme n’a pas trouvé mieux que la fumée pour se protéger des abeilles au cours des récoltes et manipulations. L’enfumoir est un outil indispensable à l’apiculteur pour rendre visite à ses travailleuses avec plus de sécurité. (…) Pour avertir les abeilles de sa visite, l’apiculteur va donner deux ou trois coup de fumée devant la porte. (…) Pour se protéger, l’apiculteur visite ses ruches équipé d’une vareuse ou combinaison de tissus épais qui arrêtent les dards en cas de piqûres et munie d’un voile pour protéger le visage.

La miellerie

La miellerie est le lieu où l’apiculteur va pouvoir stocker son matériel et extraire le miel des cadres à l’abri des abeilles et dans des conditions d’hygiène correctes. Pour l’extraction du miel, il faut déjà désoperculer les cadres. Car rappelons-le, lorsque le miel arrive à maturité, les abeilles recouvrent les alvéoles d’un opercule de cire pour une meilleure conservation. »

 

 

 

 Et les bienfaits du miel dans tout ça ?

Le miel présente, de par ses qualités nutritionnelles et son pouvoir antiseptique, de nombreux atouts pour notre santé notamment sur la sphère ORL, digestive et cutanée.

Il possède une action dynamisante, légèrement apéritive et antioxydante grâce notamment au bêta-carotène et aux polyphénols qu’il contient.

Il facilite l’assimilation des aliments, notamment du fait de l’ensemble des enzymes qui améliorent la digestion et le transit intestinal. Sa richesse en sucres en fait un laxatif doux intéressant à tout âge.

Chez le jeune enfant, le miel améliore la croissance en concourant à une bonne fixation du calcium et du magnésium sur les os.

Les brûlures d’estomac sont devenues l’un des maux les plus communs de la société actuelle. Le miel, associé à des fibres, a montré de réelles capacités dans le traitement de ces brûlures, notamment chez la femme enceinte.

Le miel a une légère action hypocholestérolémiante, c’est-à-dire qu’il tend à faire baisser le taux de cholestérol.

Il contribue à enrayer l’anémie en raison de la présence de fer en son sein, et vitamines B6 et B9.

Il est également un excellent antiseptique. La masse visqueuse qu’il représente constitue un véritable rempart contre la progression des bactéries.

Produits apicoles dérivés

 

 

Pots de miel

 

 

 

 

 

Super-apiculteur en action 

 

 

 

 

Celles à qui tout le mérite revient

 

 

 

 

 

 

 

Une petite envie de miel ? Go chez Le Rucher du Marcassin (Rue de la Place, 08220 Seraincourt – 03 24 38 11 45) Petit +, ils proposent aussi des visites de leur ferme apicole !

Toutes les photos et les citations de cet article appartiennent au Rucher du Marcassin.

Vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *