Arthur Rimbaud : poète génial

C'est à Charleville qu'est né et a grandi l'enfant précoce et rebelle devenu une icône reconnue dans le monde entier. Le génie d'Arthur Rimbaud s'est très vite senti à l'étroit dans cette petite ville de province pourtant en pleine mutation industrielle. Charleville est aujourd’hui une cité dont la richesse de la vie culturelle est incontestable.

Rimbaud_par_Carjat2
Le Dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Biographie sélective d'Arthur Rimbaud

Charleville est la ville qui l'a vu naître en 1854, il y passe son enfance et son adolescence avant de rejoindre Paris et de découvrir le monde.

Sa mère, Vitalie Cuif, est une femme très pieuse et autoritaire qui a élevé seule ses enfants en l’absence de son mari, Frédéric Rimbaud, militaire, qui l’a abandonné en 1860. En octobre 1862, Arthur Rimbaud entre à l'Institut Rossat, une école fréquentée par les enfants de la bourgeoisie de Charleville.

En 1865, il quitte l’institut Rossat et entre au collège de Charleville où il se montre excellent élève. C'est à cette époque qu'il écrit ses premiers poèmes.

La rue Thiers à Charleville
Classe de l'institut Rossat

La rue Thiers à Charleville

Classe de l'institut Rossat

 

  • En 1870, il se lie d'amitié avec Georges Izambard, son professeur de rhétorique. Ce dernier lui fait découvrir Rabelais, Victor Hugo et Théodore de Banville. La mère de Rimbaud n'apprécie guère l'amitié entre le jeune garçon et le professeur : elle ne correspond pas à l'éducation stricte qu'elle entend donner à ses enfants. L’année 1870, est l’année des premières fugues pour le jeune Arthur, pour qui la soif de liberté est plus forte que tout. Au mois d'août, il part pour Paris alors que la France et la Prusse sont entrées en guerre. Sans billet de train, il est contrôlé à son arrivée gare du Nord et incarcéré à la prison de Mazas. A sa demande, Georges Izambard, son professeur, paie sa dette et lui offre quelques temps l’hospitalité à Douai chez ses tantes, les demoiselles Gindre avant de le renvoyer à Charleville à la demande de Vitalie. A peine rentré, il fugue à nouveau, pour Charleroi cette fois, où il espère se faire engager comme rédacteur au Journal de Charleroi. Econduit, il part pour Bruxelles puis Douai dans l’idée de retrouver Izambard, mais rentre une nouvelle fois à Charleville. Il repart une troisième fois en février 1871 et gagne la capitale à l’issue du siège de Paris. Il y reste deux semaines. L’année 1871 est surtout marquée par sa rencontre avec Paul Verlaine qui l’invite à Paris, officiellement cette fois, avec cette phrase devenue célèbre « Venez chère grande âme, on vous appelle, on vous attend ! ». Verlaine le fait entrer dans les cercles littéraires parisiens comme Le Parnasse et le cercle Zutique. L’amitié entre les deux hommes se transforme en amour et ils finissent par quitter tous deux la capitale dans le courant de l’année 1872 pour vivre à Londres.

 

  • En 1873, la relation entre les deux hommes est très conflictuelle. Les mois passent entre querelles, ruptures et réconciliations. Le 10 juillet 1873, à Bruxelles, leur relation va atteindre un point de non-retour lorsque lors d’une énième dispute Verlaine tire deux coups de revolver sur Rimbaud, le blessant au poignet. Cet épisode signe la fin de leur relation. Verlaine est condamné à deux ans de prison et Rimbaud rentre à Charleville et rédige Une saison en enfer.

 

  • En 1874, Rimbaud retourne à Londres avec le poète Germain Nouveau, il y écrit d'autres poèmes, s’inspirant de cette ville industrielle. Il retrouve Verlaine à Stuttgart en 1875 et lui remet les manuscrits qui formeront le recueil des Illuminations. Ce recueil sera publié en 1886 par Verlaine dans la revue La Vogue. Cette même année, Arthur Rimbaud tire un trait définitif sur la poésie.

 

  • De 1876 à 1880, Il voyage à travers l'Europe et le pourtour méditerranéen : Allemagne, Suisse, Italie, Egypte et Chypre. Cette période est ponctuée d’allers-retours vers Charleville.

 

  • En 1880, Rimbaud arrive à Aden, il est engagé comme surveillant du tri du café par Alfred Bardey qui lui propose ensuite de devenir son agent de négoce à Harar dans les terres abyssines.
    Rimbaud s’intéresse à la photographie et en profite pour découvrir les contrées africaines. En octobre 1883, il écrit un compte-rendu de son exploration de la région de l’Ogadine, publié l'année suivante par la Société de Géographie.

  • En 1885, il quitte l'agence Bardey pour mener une caravane d’armes jusqu’à Ménélik, roi du Choa. Pendant cette période africaine, Rimbaud ne s'intéresse plus à la poésie, il écrit beaucoup à sa famille pour leur décrire ses nombreux projets, ses ennuis de santé et se laisse parfois aller à la mélancolie de cette vie isolée.

Le buste d'Arthur Rimbaud - Square de la Gare à Charleville
Le buste d'Arthur Rimbaud - Square de la Gare à Charleville
La Tombe d'Arthur Rimbaud dans le cimetière de Charleville
La Tombe d'Arthur Rimbaud dans le cimetière de Charleville

Le buste d'Arthur Rimbaud - Square de la Gare à Charleville

La Tombe d'Arthur Rimbaud dans le cimetière de Charleville

  • En 1891, il est rapatrié en France en raison d'une tumeur au genou droit qui le fait souffrir et qui causera sa mort, à trente-sept ans, le 10 novembre 1891, au moment même où les lettrés s'arrachent les exemplaires non mutilés du Reliquaire, le recueil de ses premiers poèmes. Depuis sept ans on parlait beaucoup de lui, grâce à Verlaine qui le lança dans les Poètes maudits, et publia les Illuminations dans la Vogue.
     
  • En 1901, le premier monument commémoratif du poète est inauguré dans le square de la gare de Charleville à l’initiative de ses amis Delahaye et Pierquin mais aussi de sa sœur Isabelle et de son mari Paterne Berrichon.

 

Par son musée Arthur Rimbaud et la maison des Ailleurs, voulus "absolument modernes" , la ville est fière de rendre hommage à son enfant terrible.

Les événements autour d'Arthur Rimbaud 

Deux manifestations autour de la poésie contemporaine lui rendent hommage : le Printemps des Poètes, manifestation annuelle nationale en mars et le Festival des Ailleurs, manifestation bi-annuelle, propre à Charleville qui a lieu en alternance avec le Festival mondial des théâtres de Marionnettes, au mois d'octobre.

musee_arthur_rimbaud©-David-Truillard-(20)

Le Printemps des Poètes

Le printemps des Poètes, manifestation d’ampleur nationale mais particulièrement importante à Charleville autour de Rimbaud et de la nouvelle poésie, toujours en mars. Le « Printemps des poètes » 2014 a fêté cette année ses seize printemps ! Le Printemps des Poètes, c'est le partage des poèmes dans la cité. Une manifestation qui incite le plus grand nombre à célébrer la poésie, quelle que soit sa forme d'expression. Un rendez-vous majeur pour la cité natale d’Arthur Rimbaud, dont l’action culturelle en faveur de la poésie a été récompensée en octobre 2012 par le label « Ville en poésie ».

En savoir plus...

La Biennale Internationale de Poésie

La Biennale Internationale de Poésie Les Ailleurs (BIP), est une manifestation qui a lieu tous les deux ans au cours du mois d’octobre. Poètes et artistes de la parole et du mot s’y croisent pendant une douzaine de jours. Elle donne une idée de la création poétique contemporaine en balayant un large spectre de styles (jusqu'au slam, au hip-hop), de paysages, sans oublier le jeune public. La plupart des spectacles et évènements sont gratuits, et ce pour rendre la poésie accessible à tous.
Circuits, concerts, lectures, conférences et récitals se succèdent dans différents lieux de la ville pour rendre hommage à Rimbaud et aux poètes actuels au cours de ces manifestations qui attirent des amoureux de la poésie et de Rimbaud parfois de très loin. Une programmation riche orchestrée par le service culturel de la ville et le Musée Rimbaud.

En savoir plus...
Musee_Arthur_Rimbaud©-David-Truillard-(7)